mardi 31 mai 2011

Premier souvenir d'école

Participation aux petits cailloux de LMO.

J'ai des souvenirs très précis de ma petite enfance. Pas seulement des situations ou des faits, mais des ressentis, des pensées. Je me souviens par exemple parfaitement, qu'à 2 ans, je voulais à tout prix aller à l'école. Le fils de nos voisins, un peu plus âgé que moi, y allait et il apprenait à écrire son prénom. Et moi c'était ce que je désirais le plus: APPRENDRE A LIRE ET A ECRIRE.  

Pourquoi est-ce que je désirais tant apprendre à lire et à écrire? Parce qu'on m'avait dit que c'était les "grands" qui savaient le faire et moi je voulais être une grande. J'avais remarqué que dans ma famille ce que disaient les enfants, n'était pas vraiment écouté et ça m'agaçait. Parfois quand je parlais, les adultes me coupaient la parole pour discuter d'autre chose entre eux et si je protestais on me demandait d'être sage et polie et de les laisser parler. Mais eux étaient-ils polis de me couper la parole ainsi?
Ou bien quand ils bavardaient et que j'intervenais dans la conversation pour en savoir plus, on me rétorquait que j'étais trop petite pour me mêler de ça.

Bref j'avais hâte d'être écoutée et entendue, je savais que tant que je ne serai pas "grande" ça ne serait pas vraiment le cas et que pour cela il fallait que j'apprenne à lire et à écrire. Ca je m'en souviens très bien.

J'ai donc insisté et pleuré pour aller à l'école. J'avais à peine 2 ans et la directrice avait dit à mes parents qu'elle m'accueillerait uniquement si les effectifs n'étaient pas complets. Et heureusement pour moi ce fût le cas!

Je n'ai aucun souvenir du jour de la rentrée, ma mère m'a juste raconté que j'étais impatiente et souriante, qu'à midi toute la famille s'était précipitée pour savoir comment ça s'était passé et qu'à peine mon repas terminé je m'étais endormie pour toute l'après-midi.

Je ne me souviens pas des jours suivants non plus. Je ne me rappelle donc plus ce que je faisais à l'école, mais ma mère m'a raconté que chaque midi quand elle me demandait ce que j'avais fait le matin je répondais inlassablement "j'ai joué avec des cubes".

Mon premier souvenir date d'un peu plus tard. En arrivant dans la classe, la maîtresse m'a dit "Bonjour Aggie,  tu peux aller jouer avec les cubes si tu veux" et j'ai aussitôt éclaté en sanglots sous ses yeux étonnés. Ma mère était encore dans la pièce et m'a demandé pourquoi je pleurais ainsi. J'ai réussi à balbutier que j'en avais assez de jouer avec des cubes, que je voulais apprendre à lire et à écrire. Ma mère l'a répété à l'instit qui m'a consolée comme elle a pu.
Dans la matinée, elle a demandé à tous les enfants de s'asseoir aux petites tables et elle nous a donné à chacun des feuilles et des crayons. Et ça, quand elle nous a tendu les feuilles et que nous avons commencé à dessiner, je m'en souviens très bien (parce que le reste c'est ma mère qui m'a raconté comment ça s'était déroulé). C'est mon tout premier souvenir d'école! Je ne me souviens que de ça: la feuille devant moi et moi qui commence à dessiner. Avant et après c'est le trou noir!

Et apparemment dessiner m'a suffi. Je devais sûrement assimiler ça à l'écriture et ça me convenait. J'étais donc satisfaite!

Quand ma mère est revenue me chercher à midi, j'étais toute fière de lui montrer mon dessin. La maîtresse lui a dit que tous les enfants avaient été contents de dessiner et que nous n'avions jamais été aussi sages qu'à ce moment-là. Elle m'a félicitée de lui avoir donner l'idée. Comme quoi c'est important d'écouter les plus petits!


2 commentaires:

  1. Moi aussi j'avais hâte d'aller à l'école ! Et au lieu de faire la sieste, je faisais de la pyrogravure (ma mère était venue expliquer à la maîtresse que je ne dormais jamais l'après-midi et que j'étais passionnée pour les travaux manuels. J'aimais ces moments où j'étais seule avec la maîtresse pendant que les autres dormaient !

    RépondreSupprimer